La Conférence dansée

La conférence dansée proposée par la compagnie Difé Kako, consiste à donner au public, à travers des données historiques et sociales, les moyens de mieux comprendre la démarche chorégraphique de la compagnie et de découvrir son univers artistique.
Difé Kako travaille sur le métissage des danses africaines (principalement d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale) et antillaises (Guadeloupe et Martinique), dans une démarche de création contemporaine.
La compagnie puise son inspiration tant dans le sabar du Sénégal, les rythmes malinkés ou la variété congolaise, que dans le gwoka de la Guadeloupe ou le bèlè de la Martinique.

Carnaval Tropical 2010

Savoir d’où l’on vient pour mieux savoir où l’on va… Tel est le fil conducteur qui nourrit le travail de la compagnie. D’où l’importance de pouvoir expliciter les processus de création, non seulement par le discours mais aussi par des témoignages vidéos et par des démonstrations en direct (musique, chant et danse).
Cette identité créole, faite de l’influence de l’Europe, de l’Afrique et des Antilles, est d’ailleurs indissociablement liée aux propos développés dans les créations chorégraphiques de la compagnie, qu’il s’agisse par exemple de l’éducation (Kakophonies, 2001), de la condition de la femme (Aski Parè, 2004) ou encore de problèmes liés à l’environnement et à la pollution aux Antilles (Zandoli pa tini pat, 2008).
Le public est invité à danser à l’issue de la conférence. Une manière de ne pas oublier que la danse se vit, pour Difé Kako, comme un moment de partage sur un refrain inséparable du travail de la compagnie : l’humour !
La conférence dansée facilitera la connaissance et la diffusion des spectacles de danse produits par les DOM et par sa diaspora métropolitaine. En effet, sauf en de trop rares occasions, la création antillaise, à cause d’une discontinuité territoriale extrême et de sa marginalisation, est absente de la scène métropolitaine.

Category: Participatifs

0